fbpx

Fabrique de territoires

La Gare Numérique a reçu le label « Fabrique de Territoire » lancé par l’Etat pour consolider les tiers-lieux qui jouent un rôle central dans le développement de l’économie et du réseau local. Une belle récompense pour ce projet qui accompagne depuis 3 ans déjà la montée des compétences numériques en mobilisant toutes les énergies, publiques ou privées, dans une volonté partagée de travailler ensemble autrement.

En octobre 2019, l’association de préfiguration de la Gare Numérique répondait à l’appel à manifestation d’intérêt « Fabrique de territoire », lancé par l’Etat pour accompagner et accélérer la dynamique de développement des tiers-lieux dans les territoires, considérant que les nouvelles technologies du numérique, l’apprentissage par le « faire ensemble », l’entreprenariat et les nouvelles pratiques créatives et collaboratives offrent un véritable potentiel de reconquête économique dans les territoires.

Avec ce label, la Gare Numérique renforce ainsi son rôle de :

  • Lieu « ressource », porté vers la création d’activités, les pratiques collaboratives et le développement local.
  • Lieu d’apprentissage, de formation et de professionnalisation pour les filières du territoire, et de création de contenus éducatifs, en partenariat avec les écoles et institutions culturelles. 
  • Lieu d’accompagnement à la transition numérique des entreprises du territoire.
  • Point d’ancrage de la médiation numérique au service des populations éloignées du numérique.
  • Tête de réseau et appui pour les porteurs d’autres Tiers lieux ou fablab

Né d’une approche sociologique de nos territoires, le concept de « tiers lieux » se développe en France et dans le monde à grande vitesse. Ils sont destinés à être des espaces physiques ou virtuels de rencontres entre personnes et compétences variées qui n’ont pas forcément vocation à se croiser. Pour nous, le tiers lieu est un espace modulaire polymorphe offrant un lieu physique et/ou symbolique à une communauté d’usagers.Il est polymorphe car il peut prendre des formes variées en fonction des besoins d’un territoire et des communautés d’usagers. En ce sens, il n’existe donc pas de tiers lieu type. Il est par ailleurs modulaire car à l’image d’un camembert de Trivial Pursuit, il peut être composé d’un ensemble de modules dont chacun dispose d’un référentiel clair (comme par exemple les fablabs, les hackerspaces, les espaces de coworking, les medialabs, …). Ni privés, ni publics, ils composent une solution hybride entre espace personnel et espace ouvert, domicile et travail, convivialité et concentration. Les tiers lieux réunissent un certain nombre de conditions permettant les rencontres informelles et favorisant la créativité issue des interactions sociales, notamment à travers l’ouverture, la flexibilité, la viabilité, la convivialité et  l’accessibilité. Les amis occasionnels, les habitants d’un quartier, les professionnels d’un secteur, peuvent s’y retrouver et en faire le carrefour de leur communauté. Parmi les utilisateurs réguliers, la conversation est le centre des activités et l’humeur est détendue. Les rencontres informelles et familières dans ces lieux n’ont pas forcément à être planifiées entre les individus qui s’y croisent et s’y retrouvent. Les tiers lieux peuvent être vus comme des lieux dits « de passage » qui attribuent un sens nouveau à l’espace et à la culture à travers les communautés qui se forment et se rassemblent, des réseaux qui se tissent et grandissent autour des usages que l’on en fait. Dans ce cadre, le « café du coin », le bar connecté, le squat d’artiste ou le centre culturel en tant qu’espaces publics servant de point informel de rencontre peuvent devenir des tiers lieux selon l’usage qu’en font les individus qui les animent, occupent et visitent. Plus qu’une simple caractéristique spatiale, les tiers lieux sont donc en grande partie le produit des relations humaines, des interactions créatives et des modes d’organisation sociale et professionnelle dominant les sociétés contemporaines. Chaque « tiers lieu » a sa spécificité, son fonctionnement, son mode de financement, mais tous favorisent la créativité, l’initiative et le partage »

movilab

RESTEZ CONNECTEZ ! (Newsletter)